09 avril 2017

La naissance du Prophète Muhammad (PSL)

Ibn Hishâm dans son livre sur la vie du prophète nous informe que selon Ibn Ishâq : 
« L’envoyé (PSL) est né un lundi, le 12 pendant la nuit du mois de Rabi’al awwal, l’année de l’éléphant. »
                                                                              Ibn Hishâm, As-Sîra an Nabawyya, vol.1 
Il existe d'autres mentions divergeant sur la naissance du prophète mais des savants et des historiens musulmans ont confirmé cette date de référence.

Il est difficile d’établir avec exactitude le mois solaire de sa naissance mais « l’année de l’éléphant » à laquelle Ibn Ishâq fait référence correspond à l’an 570 en calendrier grégorien.

Au moment où Ibn Ishâq écrit, nous sommes en 563 de l’ère chrétienne. Quelques années plus tard, le 20 aout de l’an 570, le prophète Muhammad (PSL) venait au monde. Il s’appelait Muhammad bin Abdullah B. Abd Al Mutellib.

Deux événements marqueront cette naissance :

-       Vers 520 après JC, une expérience Ethiopienne avec l’appui de Byzance et des Eglises monophysites détruisirent les forces du dernier roi judaïsant himyarite et mirent définitivement fin au rayonnement du sud. Ce fut un symbole fort et riche sur le plan  : diplomatiquel’extinction d’un peuple et d’une autre civilisation propulsée par la reine de sabbat

-       La défaite des abyssins venus détruire le temple de la Ka’aba à la Mecque

La tradition raconte qu’au surgissement de l’armée d’Abraha, et avec devant elle l’éléphant richement carapaçonné, Abd ‘Al Muttallib, le grand-père de Muhammad, gardien du temple de la Ka’aba avait conseillé aux habitants de la ville de se réfugier sur les collines entourant le sanctuaire. Puis, se dirigeant lui-même vers la porte du temple, il prit l’anneau pendu au milieu de la porte et lança cet appel :
« Ô dieu, ton serviteur protège sa propre maison, toi protège la tienne ! »

Aussitôt, l’éléphant s’agenouilla devant l’enceinte de la cité. Malgré les incitations de son cornac et les coups de fer qu’il reçu sur la tête, il ne consenti à se relever que pour poursuivre l’armée d’Abraham. Les oiseaux abâdiles se seraient relayés pour lancer des cailloux qu’ils tenaient dans leur bec, nous raconte le Coran

Après l’occupation éthiopienne du sud, viendra l’occupation par les perses qui dura un demi-siècle avant l’arrivée de l’Islam au VIIe siècle.



Le prophète de l’Islam Muhammad (PSL) est né dans une famille noble de La Mecque, les Bânu Hâshim, très respectés par l’ensemble des tribus de La Mecque et de la région.

Or, à cette filiation va se mêler une histoire personnelle particulièrement douloureuse et fragilisante.

En effet, sa mère, Amina, est enceinte de deux mois seulement quand son père Abdallah décède lors d’un voyage à Yathrib, Nord de La Mecque. Orphelin de père dès sa naissance, le jeune Muhammad va vivre avec ce double statut :
 - La respectabilité de l’affiliation
 - La précarité d’un enfant sans père

Ibn Ishâq rapporte que le nom « Muhammad » tout à fait inconnu à l’époque fut inspiré à sa mère par une vision alors qu’elle était encore enceinte. Cette même vision lui aurait annoncé la naissance du seigneur de ce peuple (« Sayed hadi al umma »), au moment de laquelle elle devait prononcer la formule :
« Je te place sous la protection de l’unique (al wâhid) contre la perfidie de tout envieux »
Tiraillée entre le chagrin et la joie d’accueillir son enfant, Amina répétera à plusieurs reprises que des signes étranges ont accompagné la gestation puis la naissance du prophète Muhammad (PSL).



Yathrib 786
Sunday 9 April 2017

Enregistrer un commentaire