02 avril 2017

Le Prophète Muhammad (PSL) dans les anciennes écritures (3ère partie)



Dans les documents de la Mer Morte, les Écritures incitent les sectaires de Qumrân à s'installer au désert pour préparer le chemin du Seigneur. Il semble dès lors que l'émigration des Juifs en Arabie, ou du moins d'une partie d'entre elle, se serait réalisée dans ce but. 
Les Juifs, en effet, avaient contribué à la conversion des habitants arabes païens de Médine en leur parlant d'un prophète qui apparaîtra bientôt. 





Qui est Schilo? 


« Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d'entre ses pieds, Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent. »
                                                                                             Genèse, 49 :10 


Voici une prophétie qui annonce que le pouvoir et la législation passeront de Juda,  derrière lui sont désignés des israélites, vers le Schilo. Or il est clair que Muhammad (PSL) est issu de la lignée Ismaélite qui ne fait pas parti de la descendance de Juda (lignée d’Isaac). 
Muhammad (PSL) est de plus le seul Prophète hors du Judaïsme et du Christianisme qui a prôné un monothéisme pur en confirmant ce qui a été révélé avant lui des livres saints. Il reconnaît aussi tous les autres prophètes de la lignée judaïque Jésus (Paix sur eux).
 

Tout ceci laisse croire sans aucun doute que Muhammad (PSL) est ce Schilo dont nous parle la genèse en 49 :10. 
Muhammad (PSL) en tant que Schilo confirme également la prophétie de Deutéronome en 18 :18 selon laquelle le Prophète à venir devrait être parmi les frères des Israéliens, c’est-à-dire un Ismaélite. 




La Prophétie d'Esaïe


Dans la description  par Ésaïe (Esaïe, chapitre 42), il y a la prophétie d'un homme apportant une nouvelle loi aux non-juifs et une référence claire aux arabes. 
« Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J'ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations. »
                                                                                             Ésaïe 42.1 


Les références aux arabes

- « Mon élu » (en hébreu, « békhir »)
« Mon élu » désigne celui qui est choisi, c’est-à-dire exactement ce que « Moustafa » veut dire arabe. 
Moustafa est aussi un des noms du prophète Muhammad (PBDSL), car c'est celui que Dieu a choisi comme dernier messager pour révéler la religion du Dieu unique au monde, à toutes les nations: c'est le seul prophète envoyé à toute l'humanité. 


- « Nations » (en hébreu « goim », qui peut aussi être traduit par « nations non-juives »)
Ce prophète parlera aux non-Juifs, il sera le prophète des non-Juifs. La Bible KJV ainsi que d'autres Bibles traduisent « goim » par « Gentils », c'est-à-dire « non-Juifs ». 
Mon esprit désigne la révélation divine, par l'intermédiaire de l'ange Gabriel (Jibril), cette révélation est le Coran. 

            La noblesse de Muhammad (PSL)
« Il ne criera point, il n'élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les 
Rues. »
                                                                                             Ésaïe 42.2 


           Ici, on remarque que Esaïe souligne la noblesse de caractère de Muhammad (PBDSL), qui jamais n'éleva la voix, pas même sur ses domestiques (Bilal). Alors que dans l'Arabie antéislamique, il était normal de frapper les esclaves ou de les torturer. 

            La diffusion de l'Islam
« Il ne se découragera point et ne se relâchera point, Jusqu'à ce qu'il ait établi la justice sur la terre, Et que les îles espèrent en sa loi. »
                                                                                             Ésaïe 42.2 

            L'expression « les îles » signifie que les contrées les plus lointaines recevront l'Islam. Et en effet, on ne peut que penser à l'immense archipel indonésien, et les îles de l'océan indien, comme les îles Maldives, Zanzibar ou les Comores, toutes ces îles musulmanes aujourd'hui. 

On note
 l'expression « sa loi » et non « la loi » (en hébreu « torat-o » et non « ha-torah »). Le texte se réfère incontestablement à une nouvelle loi apportée par ce prophète, sinon il n'y aurait pas le suffixe « o »


Or, aucun prophète n’est venu après Ésaïe apporter une nouvelle Loi, hormis Muhammad (PSL). 
« Sa loi » ne désigne donc pas la Thora de Moïse, mais bien une autre loi qu'apportera ce prophète, puisque la prophétie commence ainsi : « Il annoncera la justice aux Nations non-juifs », c'est bien au futur.

De plus, l'auteur nous dit en 42:9 qu'il nous « prédit » les choses à venir. 
C'est la loi du Coran, celle destinée à tous les hommes, à toutes les nations. En effet, le Coran est une Thora universelle, dans le sens où le mot Loi en hébreu se dit « Thora », et se traduit par « Sharîa », c’est-à-dire « voie à suivre », en arabe. 
Et nous le savons, seul Muhammad (PSL) et Moïse (Béni soit-il) ont apportés une loi digne de ce nom : la loi mosaïque et la loi coranique. 
Ni les Psaumes, ni l'Évangile, ni aucun autre livre de la Bible n'a le statut de loi. 

Muhammad, descendant d'Abraham
« Moi, l'Éternel, je t'ai appelé pour le salut, Et je te prendrai par la main, Je te garderai, et je t'établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour être la lumière des nations »  
                                                                                             Ésaïe 42.6 


Muhammad est un descendant d'Abraham, et Dieu a fait l'Alliance avec les descendants d'Abraham, c'est pour cela que le prophète annoncé par Ésaïe ne peut être qu'arabe: c'est un Gentil (non-juif) et descendant d'Abraham. 

La critique de l'idolâtrie
« Je suis l'Éternel, c'est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. »
                                                                                             Ésaïe 42.8 


Le mot « idoles » revient aussi en 42 :17, c'est une allusion au polythéisme arabe, avec les 360 idoles de la Kaaba. C'est bien Muhammad (PSL) qui a fait sortir les arabes des ténèbres de l'idolâtrie, de l'ignorance et de leur prison de superstitions. 

Le Coran
« Voici, les premières choses se sont accomplies, Et je vous en annonce de nouvelles; Avant qu'elles arrivent, je vous les prédis. »
                                                                                             Ésaïe 42.9 

« Chantez à l'Éternel un cantique nouveau, Chantez ses louanges aux extrémités de la terre, Vous qui voguez sur la mer et vous qui la peuplez, Iles et habitants des îles! » 
                                                                                              Ésaïe 42.10


            Ésaïe nous prédit qu'un cantique nouveau sera chanté sur toute la Terre : si vous allez dans n'importe qu'elle pays islamique, vous entendrez l'Adhan 5 fois par jour, l'appel à la prière, faite d'une voix mélodieuse par le muezzin. 
Ce cantique sera chanté jusque dans les îles, et ceci est vrai pour l'Indonésie, le plus grand archipel du monde, qui abrite 200 millons de musulmans. Ce cantique nouveau peut aussi désigner le Coran, qui est psalmodié dans toutes les mosquées jour et nuit. 

            La naissance du prophète (PSL)

« Que le désert et ses villes élèvent la voix! Que les villages occupés par Kédar élèvent la voix! Que les habitants des rochers tressaillent d'allégresse! Que du sommet des montagnes retentissent des cris de joie! »
                                                                                              Ésaïe 42.11 


Kédar est un des fils d'Ismaël, il est le père de la tribu arabe du même nom. On sait que Muhammad (PSL) est un descendant d'Ismaël par Kédar. 
Tout le chapitre 42 désigne donc un prophète apportant une loi aux non-juifs, descendant d'Abraham par Kédar (avec qui l'alliance a été faite). 
On ne peut pas être plus clair, le seul prophète arabe descendant de Kédar est Muhammad (PSL), Ésaïe l'annonce. 

Le rejet du polythéisme
« Qu'on rende gloire à l'Éternel, Et que dans les îles on publie ses louanges!»
                                                                                              Ésaïe 42.12 


Voici le message que Muhammad (PSL) répandit toute sa vie durant, rendre un culte exclusif à Dieu et rejeter le polythéisme. 
« Soub-hanallah » qui veut dire « Gloire à Dieu », est répété des dizaines de fois par jours par les musulmans, car c'est l'enseignement du Coran et du prophète (PSL).

La protection divine

« L'Éternel s'avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis. »
                                                                                              Ésaïe 42.13 
« Je ravagerai montagnes et collines, Et j'en dessécherai toute la verdure; Je changerai les fleuves en terre ferme, Et je mettrai les étangs à sec. »
                                                                                              Ésaïe 42.15 

« Ils reculeront, ils seront confus, Ceux qui se confient aux idoles taillées, Ceux qui disent aux idoles de fonte: Vous êtes nos dieux! »
                                                                                              Ésaïe 42.17 


Ces « Idoles taillées » et « de fonte », ce sont celles qui étaient entreposées dans l'enceinte de la Kaaba. Les polythéistes étaient étonnés de l'avancée de la religion de Dieu, l'Islam. Même dans les batailles, bien que plus nombreux, ils ne pouvaient rivaliser avec les croyants, car ces derniers avaient le soutien divin. C'est pour cela qu'à la bataille de Badr, les polythéistes étaient confus lorsqu'ils virent descendre les anges dans les troupes musulmanes. 
Comme le dit Dieu dans le Coran : 
 
« Je vais vous aider d'un millier d'Anges déferlant les uns à la suite des autres »
                                                                                              Coran 8:9. 


Ce verset désigne donc la première victoire de l'Islam, Badr.

La critique des sceptiques 

« Sourds, écoutez! Aveugles, regardez et voyez! »
                                                                                              Ésaïe 42.18

C'est une interpellation du lecteur, juif ou chrétien, qui ne croit pas en Muhammad (PSL) comme prophète. 


La loi universelle de l'Islam
« L'Éternel a voulu, pour le bonheur d'Israël, Publier une loi grande et magnifique. »
                                                                                              Ésaïe 42.21            
Une loi grande et magnifique, car elle s'adresse à toute l'humanité, c'est la loi apportée par le Coran et l'Islam. 
 

La restitution du culte à Dieu
« Et c'est un peuple pillé et dépouillé ! On les a tous enchaînés dans des cavernes, Plongés dans des cachots ; Ils ont été mis au pillage, et personne qui les délivre! Dépouillés, et personne qui dise : Restitue! »
                                                                                              Ésaïe 42.22 


Ce verset désigne les arabes polythéistes, auxquels aucun prophète n'a été envoyé avant Muhammad (PBDSL), personne n'était venu les avertir, c'est pour cela qu'ils sont dépouillés et enchainés. Aucun messager pour dire « restitue », c'est à dire la restitution du culte à Dieu, et non aux idoles, mentionnées plus haut, donc on peut aussi lire « personne qui dise: Restitue le culte à Dieu ». 


L'annonce du Prophète
« Qui parmi vous prêtera l'oreille à ces choses? Qui voudra s'y rendre attentif et écouter à l'avenir? »
                                                                                              Ésaïe 42.23 
            Ésaïe interpelle encore une fois le lecteur par ces deux questions, il faut se « rendre attentif » à ce nouveau prophète et « prêter l'oreille » à son message, bien sûr, croire en ce prophète!


       


Yathrib 786
            Thursday 27 March 2017 



Enregistrer un commentaire