10 décembre 2017

La Migration de sens



Le protecteur du Prophète Muhammad (PSL), Mu’tim venait de décéder. La situation, de fait, devenait de plus en plus difficile. Les Mecquois  avaient remarqué que les musulmans commençaient à quitter la Mecque. Leur opposition devenait alors plus dure. Les chefs de clans décidèrent à l’instar d’Abû lahab et d’Abû Jahl  d’éliminer le Prophète Muhammad (PSL).

Le stratagème consistait à mandater un exécutant de chaque clan afin d’empêcher les Hashimites de pouvoir se venger en exigeant le prix du sang. Plus question de perdre du temps, il fallait se débarrasser du Prophète (PSL)  au plus vite.

L’ange Gabriel était venu confirmer au Prophète Muhammad (PSL) le sens d’un songe qu’il avait eu quelques jours auparavant. Il vit que se dessinait les contours d’une cité florissante qui l’accueillait. L’ange lui annonça qu’il devait s’apprêter à émigrer à Yathrib et que son compagnon était Abû Bakr. Le Prophète Muhammad (PSL) alla annoncer cette nouvelle à Abû Bakr qui en pleura de joie. Il leur fallait organiser les derniers détails de leur départ. Ils avaient eu vent que les Quraysh avaient ourdi un plan pour éliminer le Prophète (PSL). Celui-ci demanda à ‘Ali de prendre sa place dans sa couche la nuit suivante et de ne point quitter la Mecque jusqu’à ce qu’il lui en donna l’ordre.

Les membres du groupe qui voulaient éliminer le Prophète (PSL) se cachèrent devant chez lui et attendirent qu’il sorte comme il en avait l’habitude pour se rendre à la prière avant le lever du soleil. Ils entendirent du bruit et ils se préparèrent à attaquer quand ils s’aperçurent qu’ils avaient été trompés et que c’était bien son cousin ‘Ali qui était à l’intérieur de la demeure. Leur plan avait échoué. Pendant ce temps, le Prophète Muhammad (PSL) et Abû Bakr avaient réglé les derniers détails de leur départ vers Yathrib.

Le Prophète Muhammad (PSL) allait sortir d’une ville (qui deviendra sainte aux yeux de l’islam) vers une autre ville (qui, elle, l’est presque déjà). Ces quelques pas du Prophète Muhammad (PSL) dans le désert, on peut y rêver comme à un franchissement irréversible. Le symbole fort n’en échappera d’ailleurs aux premiers interprètes de la Sirâ. Ils verront bien que cette émigration d’un point de l’espace à l’autre postule et désigne une transformation radicale des signes et des contenus ce que nos modernes sémiologues appelleraient sans doute une « migration de sens ». En l’honneur du Prophète  Muhammad (PSL), et pour mieux se lier à lui, Yathrib va changer de nom. Elle s’appellera désormais Médinat an-nabi, la «Cité du prophète», ou encore al-Madinat al-Fâdila, la «Cité Vertueuse», ou encore al madina al-Munawwara, «la Citée Illuminée» ou, plus simplement, comme de nos jours : al-Madina, la Médine, Ville absolue.
Cette ville, la première de l’Islam, restera fidèle au Prophète Muhammad (PSL) comme le Prophète Muhammad (PSL) lui restera fidèle, combattra et mourra à Médine.

« Sa gloire et la grandeur de l’Islam seront l’apanage de Médine », rappelle les auteurs de la Sirâ.


Yathrib 786
10 décembre 2017
Enregistrer un commentaire